La 22ème édition des soirées de Chazeron

Une jeune équipe de musiciens passionnés et attachants a repris les rênes des Soirées de Chazeron. Leur leitmotiv : accueil et simplicité pour une ambiance conviviale. La 22e édition a vibré autour de quatre propositions, quatre esthétiques musicales issues de la nouvelle grande région et mêlant plusieurs styles.

Ouverture le 1er août avec la compagnie Les Charentaises de luxe et leur spectacle Les Déserteurs. Une belle soirée d’été dans le cadre majestueux de la cour d’honneur. Tantôt muet, tantôt musical, tantôt parlant, le bataillon de cinq soldats a livré sa partition burlesque pour le plus grand plaisir d’un public familial venu en nombre.

Plus classique le lendemain avec le Sancy Sax Quintet, composé de musiciens professionnels (professeurs et/ou directeurs dans différentes écoles de musique du Département du Puy-de-Dôme). Inspiré par le célèbre Quintessence Saxophone Quintet, un ensemble professionnel allemand qui interprète des arrangements originaux de pièces classiques mêlés à des influences jazz et funk, les musiciens du Sancy Sax Quintet font redécouvrir l’instrument d’Adolphe Sax à travers des « standards classiques » de Bach, Vivaldi ou Mozart. Le public fût ravi de partager cette soirée magique avec le ciel étoilé pour décor.

Le 3 août, changement de registre avec une soirée pop folk et toujours le grand beau temps : Comme John pour chauffer le public avec des reprises aux sonorités envoutantes. L’univers planant des deux voix féminines évoque les thèmes du souvenir, du songe et de la nature et leur marque de fabrique : la Cosy French Music Touch – un ukulélé chaloupé, une flûte traversière survitaminée, un piano over-rythmé et une façon bien personnelle de revisiter la musique en live. Puis en deuxième partie, les garçons d’Aberdeeners ont mis le feu… Des guitares folks, parfois électriques, des harmonies vocales au millimètre, les membres d’Aberdeeners ont trouvé dans leur rencontre la recette d’un retour aux origines de la musique pop. Mais là où beaucoup se seraient contentés d’orchestrations dépouillées, ils convoquent tour à tour, contrebasse, ukulélé, piano, batteries, rythmes arty et section cuivre pour emmener leurs chansons évoquant les Kinks et autres Beatles vers des contrées moins empruntées : on pense à Fanfarlo, Local Natives, ou encore The Walkmen… Un ultime morceau à dix musiciens a clos cette bien belle soirée d’été qui s’est terminée – comme à l’accoutumée – autour d’un verre de l’amitié.

La dernière soirée avec l’orchestre de musique cubaine Tumbao Bueno a dû être annulée pour cause de très mauvais temps… La fête devait être belle mais c’est promis, les treize musiciens reviennent l’an prochain faire vibrer leur public sur les rythmes endiablés de la salsa.

En savoir plus .....
http://www.lespetitesficelles.fr/les-soirees-de-chazeron-un-lieu-une-ame-un-nouveau-souffle/